INTERVIEW - THOMAS PRUD’HOMME, ANIMATEUR DU TIERS LIEU LE COMPTOIR D’EDUCATION POPULAIRE A LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT DES LANDES

Deux nouveaux salariés ont rejoint l’équipe de la Ligue de l’enseignement des Landes. Nous vous proposons de faire leur connaissance.

 

Bonjour Thomas, peux-tu te présenter pour que notre réseau d’associations affiliées et de partenaires puisse faire ta connaissance ?

J’ai 29 ans. Je suis originaire de Bordeaux (personne n’est parfait…). Après des études à Sciences Po et plusieurs expériences dans des associations d’éducation populaire ainsi que des missions d’accompagnement auprès de différents publics (jeunes en situation de handicap, demandeurs d’asile) je suis très heureux de rejoindre la Ligue sur un projet qui s’annonce passionnant et de découvrir le territoire landais par la même occasion.

Peux-tu nous en dire plus sur ta mission et le Comptoir d’Éducation Populaire ?

Ma mission consiste à faire vivre un espace « tiers-lieu » au sein du siège de la Ligue à Saint Pierre du Mont. Celui-ci va accueillir différents publics : co-workers, associations ne disposant pas de leurs propres locaux, jeunes (et moins jeunes) venant participer aux activités proposées ponctuellement, porteurs de projets ou simples habitants de l’agglomération ayant besoin de rompre leur isolement… Ouvert à tous, le Comptoir a donc vocation à renforcer la mixité, favoriser l’émergence d’échanges et de nouvelles dynamiques de collaboration durable entre les acteurs du tissu associatif landais. Certaines de nos actions auront d’ailleurs lieu « hors les murs » car nous avons conscience que bien qu'il soit facilement accessible en voiture ou en transport en commun le siège de la Ligue n'est pas pas encore identifié en tant que lieu d'activité ouvert au public et que ce changement de regard nécessite un travail de longue haleine avec nos partenaires à l'échelle de l'agglomération et au-delà.

Peux-tu nous donner des informations en avant-première sur les actions, ateliers, événements, à venir… ?

La COVID a retardé l’ouverture du CEP, initialement prévue courant 2020 mais nous espérons pouvoir commencer à accueillir des petits groupes dès les prochaines semaines avant une montée en puissance programmée jusqu’en Septembre où nous devrions organiser une inauguration plus officielle avec différents évènements. D’ici là, nous allons mettre en place différents ateliers à destination du jeune public. Le CEP’ est déjà bien équipé en matériel pour le tournage et le montage de vidéos, l’enregistrement de podcasts ainsi que de deux imprimantes 3D.

Quelle serait ta définition personnelle de l'éducation populaire ? et comment l’envisages-tu dans les axes de développement du CEP ?

Une des idées les plus fortes de l’éducation populaire selon moi est que la solidarité et le collectif sont vecteurs d’émancipation pour les individus. Chacun dispose de compétences dans différents domaines et c’est leur mise en commun qui nous rend plus forts collectivement. C’est dans cet état d’esprit que nous allons essayer de réunir toutes les bonnes volontés autour de nous et que nous avons déjà associé l’Université Populaire des Landes, le Réseau Canopé, l’Association Librairie Social Club, le Forum de la Jeunesse landaise, la FCPE, les Conseils Citoyens de Mont-de-Marsan et la Junior Association Teenagers du Peyrouat à la gouvernance du Tiers-Lieu.

Merci Thomas pour tes réponses. Nous te souhaitons la bienvenue au sein de l’équipe de la Ligue de l’enseignement des Landes.