Interview Association Librairie Social Club

De gauche à droite : Aurore POURNY, Anthony CLEMENT, Marie LABARTHE et Romain BAXERRES, membres de l’association. Photographie © Jules THEVENOT

Nous avons rencontré Anthony Clément, gérant de la Libraire Caractères et président de l’association Librairie Social Club affiliée à la Ligue de l’enseignement des Landes.

Pouvez vous nous présenter votre association ?
La Librairie Caractères a été fondée en 1986 et je l’ai reprise en 2010. En 2017, la librairie enfante d’une association : l’association Librairie Social Club. L’association va bien au-delà du livre avec des actions de soutien à la création artistique pluridisciplinaire et une programmation culturelle vaste en librairie indépendante : rencontres avec des auteurs, des éditeurs, organisations de conférences-débats, expositions photos, concerts, théâtre de poche, lectures… Cette programmation est ouverte à tous et touche tous les publics.
L’association trouve ses fonds dans les adhésions et dons, dans le travail de création graphique proposé et dans l’activité de son bar associatif. Les 350 adhérents à l’association et les 130 actions coordonnées en 2019 prouvent la réussite du travail engagé. Depuis 2017 donc, la librairie se transforme en Caractères Librairie Café Social Club : l’extension de son nom a valeur de label.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
J’ai un Master en Littérature comparée et un Master en édition internationale obtenu à Barcelone. J’ai travaillé en tant que revuiste, pour la revue Dixit puis comme éditeur chez Délit éditions. En 2010, j’ai repris la Librairie Caractères avec l’envie, via une association, de donner une visibilité nouvelle aux projets culturels des habitants du territoire avec leur librairie indépendante, et cette conscience que le « livre est vecteur de toutes les rencontres et de toutes les thématiques » (Livres Hebdo du 09-12-2016).

Vous êtes allé à Marseille récemment pour recevoir un prix, vous pouvez nous en dire plus ?
Le 30 juin dernier, la librairie a remporté le Grand Prix Livres Hebdo 2019 décerné par un jury présidé par l’ancienne Ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Nous avons reçu ce prix à Marseille lors des 5ème Rencontres Nationales de la Librairie. Il s’agit d’un prix qui récompense le professionnalisme des librairies et permet de promouvoir leurs réalisations, de valoriser leur dynamisme et de soutenir leurs innovations. Ce prix représente pour nous une reconnaissance essentielle de la profession et un encouragement à continuer dans cette voie.

Quels sont vos projets de développement à venir ?
Nous avons créé avec la librairie et l’association l’édition 0 du premier festival « Pal’Arbre » qui fort de son succès verra sa première édition officielle les 27 et 28 septembre prochains à Mont de Marsan.
Nous avons également pour ambition de devenir « Pôle Livre et Arts » dans une dimension très actuelle de « Tiers-lieu » en développant un établissement audacieux et mieux structuré. C’est pourquoi, l’objectif des prochains mois est maintenant d’investir l’étage du bâtiment, en invitant des initiatives éthiques (salle d’exposition, atelier graphique associatif, maison d'édition, restauration, co-working...)

Quel est votre lien avec la Ligue de l’enseignement des Landes ? En quoi l’affiliation à la Ligue entre en résonnance avec votre activité ?
Au-delà de l'affiliation et du partenariat culturel entre la librairie, l’association et la Ligue de l’enseignement des Landes (notamment avec le cycle de ciné-débat "Landes of Freedom"), ce sont les valeurs de l'éducation populaire transdisciplinaire et transgénérationnelle que nous représentons et qui définissent pour nous La Ligue de l'enseignement, ainsi que les valeurs de la collaboration participative.

Site de la Librairie Caractères