Interview - Association Française de Cirque Adapté

Nous avons rencontré Annie Gysbers, Directrice de l’association Française de Cirque Adapté affiliée à la Ligue de l’enseignement des Landes.

  • Pouvez vous nous présenter votre association?

L’Association Française de Cirque Adapté « AFCA » a été créée le 16/06/1993 à Aire sur l’Adour pour développer le Cirque adapté, concept né au sein de la clinique Jean Sarraih qui accueille de jeunes patients souffrant de troubles psychiatriques et qui associe soin et études. Le cirque adapté est un outil de médiation à visée éducative et/ou thérapeutique où les activités circassiennes sont réfléchies en concertation avec l’équipe professionnelle qui accompagne le public accueilli (soignants, enseignants, éducateurs, animateurs…) et sont un support ludique et attractif pour favoriser la confiance en soi, le dépassement, l’effort et le faire ensemble… L’AFCA propose des ateliers en direction des publics scolaires, de tous établissements spécialisés ou de soin. L’AFCA est également organisme de formation et lieu de diffusion de spectacles de cirque actuel. Une équipe de10 bénévoles et 5 salariés gére l’association.

  • Pouvez-vous nous présenter votre parcours?

Je suis Annie Gysbers, directrice de l’AFCA, je suis arrivée dans l’Association en 1994 pour suivre la formation BEATEP (Brevet d’Etat Animateur Technicien, en Education Populaire) Cirque Adapté mis en place par les fondateurs de l’AFCA ; J’étais jusqu’alors électricienne en bâtiment, et depuis l’âge de 15 ans animatrice puis directrice en ACM en marge de mes études et activités professionnelles.  Dans les années 80, avec une amie, nous avions créé un centre de loisirs à Muntaner, commune où je résidais à l’époque. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressée à l’animation professionnelle quand j’ai envisagé de me reconvertir lors de mon installation à côté d’Aire sur l’Adour. Cherchant une formation, j’ai rencontré l’AFCA et ai été toute suite convaincu par la pertinence de cet outil novateur de Cirque Adapté . A l’issue de la formation, j’ai rejoint l’équipe comme animatrice et quelques mois plus tard comme directrice, cela dû au fait que mon expérience en tant qu’artisan me permettait de prendre en charge le développement, l’administratif de l’Association. J’ai ensuite suivie d’autres formations et obtenus d’autres diplômes (DEFA, DEJEPS DESJEPS…) entre autre le DEFA (diplôme d’Le premier enjeu a été la construction d’un lieu dédié, et après plusieurs années de travail nous avons emménagé dans le chapiteau qui fait aujourd’hui la fierté de l’AFCA en mai 2006. Parallèlement j’ai été fortement investie auprès la fédération Française de cirque Adapté (depuis 1997) et en ai été la présidente ces 9 dernières années.

  • Quels sont vos projets de développement à venir ?

Le prochain enjeu de l’AFCA est le passage de relais Je pars en 2021, une partie de l’équipe et du CA également, et comme toute équipe fortement investie qui s’en va la transmission n’est forcément aisée, mais nous y travaillons.

  • Quel est votre lien avec la Ligue de l’enseignement des Landes? En quoi l’affiliation à la Ligue entre en résonnance avec votre activité ?

L’AFCA était déjà affiliée à la Ligue avant mon arrivée. C’est un positionnement fort des fondateurs de l’AFCA qui naturellement en tant qu’éducateurs populaires ont décidés de faire adhérer l’AFCA puisque nous partageons les mêmes valeurs, en tout cas les mêmes recherches l’émancipation de la personne et la construction d’une société plus juste et plus soucieuse de son environnement.